Sans masques, des infirmiers déposent plainte contre 32 hôpitaux dont ceux de Montpellier et Nîmes
 

Toujours sans masques, des infirmiers ont déposé plainte contre 32 hôpitaux dont ceux de Montpellier et Nîmes.

Des infirmiers dont une partie travaillant en bloc opératoire ont saisi des procureurs de la République contre 32 grands hôpitaux.

Ils réclament le matériel de protection nécessaire dont des masques FFP2 pour la reprise des activités chirugicales.

Ces plaintes font suite à une mise en demeure le 12 mai et concernant tout d’abord 30 établissements qui n’ont pas répondu : AP-HP, AP-HM, CHU de Lille, Toulouse, Lyon, Grand-Ouest, Tours, Nice, Nantes, Mayotte, Montpellier, Strasbourg, Rennes, Reims, Saint-Etienne, Toulon, Le Havre, Grenoble, Dijon, Angers, Nîmes, Saint-Denis (La Réunion), Clermont-Ferrand, Le Mans, Aix-en-Provence, Brest, Tours, Amiens, Limoges, Perpignan.

Deux établissements ayant répondu par courrier à la mise en demeure (CHU de Bordeaux et CH Annecy Genevois) font aujourd’hui l’objet de plaintes spécifiques.

« Ce sera au juge de trancher si les hôpitaux doivent équiper les infirmiers de bloc opératoire en masques FFP2, dans la lumière notamment des obligations dont ils sont débiteurs selon les dispositions du Code du travail. Chaque jour sans masques est un jour perdu. Un jour où les professionnels de santé ne sont pas protégés aussi bien qu’ils le pourraient. Ces risques sont inutiles, et dangereux, cela doit cesser immédiatement. », estime l’avocat des plaignants, Me Fabrice Di Vizio.

Cliquez ici pour voir l’article original sur www.midilibre.fr

Leave a Comment